Votre chat peut-il attraper le coronavirus Covid-19 ?

coronavirus chat

Depuis quelques mois, une variante du coronavirus sévi et se propage à une grande allure sur la surface de notre globe. Ce virus est dangereux pour l’homme mais qu’en est-il de votre chat ? Peut-il attraper ce virus ? Est-ce que le chat peut transmettre ce virus ? Les réponses dans notre article.

Petit rappel des événements

En décembre 2019 est apparu dans la région de Wuhan en Chine une nouvelle variation du coronavirus. Les scientifiques ont nommés cette souche du virus 2019-nCoV puis Covid-19. Les études se multiplient afin de déterminer l’origine pour mieux lutter contre la maladie respiratoire et stopper l’épidémie qui a déjà fait plus de 3000 morts dans le monde (chiffre de début mars 2020). Le foyer de l’épidémie a été identifié et il s’agit du marché d’animaux de Wuhan, on peut donc se demander si le chat peut être concerné.

Le chat peut-il avoir le corona virus ?

Oui. Le chat est susceptible d’avoir le coronavirus. Même sans la contamination actuelle, il faut savoir que les félins peuvent avoir un coronavirus. C’est d’ailleurs une maladie qui, comme pour les hommes, peut être mortelle.

Comment savoir si votre chat est infecté ?

Il faut savoir que le chat est très généralement porteur d’un coronavirus. Les chats qui vivent à plusieurs le sont presque systématiquement. Pour autant, le système immunitaire du chat va naturellement tuer le virus sous sa forme bénigne. Et pour beaucoup d’autres chats, le virus ne va tout simplement jamais se développer.

Si, par malheur, votre chat est touché votre vétérinaire pourra faire des différentes analyses afin de déterminer quelle forme a pris le coronavirus. Seule la PIF humide est diagnostiqué rapidement à cause des épanchements présents dans l’abdomen du chat.

La problématique du coronavirus est qu’il s’agit d’un virus de type ARN. C’est un virus mutant qui peut prendre beaucoup de formes différentes. Il existe principalement 2 symptômes du coronavirus chez le chat :

  • infection bénigne : la forme entérite
  • infection potentiellement mortelle : la PIF (péritonite infectieuse féline)

COVID-19 chez le chat

L’infection bénigne du coronavirus chez le chat

Si votre chat a attrapé un coronavirus sous sa forme entérite, vous constaterez différents troubles. Votre chat peut être soumis à des vomissements répétés, des diarrhées. C’est un peu comme si votre chat avait une gastro entérite. Il faut être vigilant et surveiller sa litière même si généralement, un chat malade change son comportement au niveau de la toilette et s’il vomie, ce sera souvent ailleurs dans votre maison. Il est également conseillé de vérifier la bonne hydratation de votre chat lorsqu’il est infecté par un coronavirus entérite.

L’infection mortelle du coronavirus chez le chat

Dans le cas le la PIF, les symptômes sont similaires bien que plus grave. Autant être prévenu, si le virus a muté et que votre chat a une péritonite infectieuse féline, sa vie est en danger. De plus, cette infection est parfois difficile à déceler. En résumé, votre chat va d’abord perdre son appétit. Il va commencé à avoir de la fièvre et même souvent de forts pics de fièvre (plus de 40°) ce qui va le rendre totalement amorphe. Un rendez-vous chez le vétérinaire est essentiel si votre chat présente ces symptômes.

Les traitements par antibiotiques peuvent aider le chat à se défendre, mais sont généralement peu efficace.

La PIF prend deux formes sur le long terme, une forme appelée humide et une forme sèche. La forme humide de la PIF se traduit par des épanchements de liquide dans le ventre du chat et par de petits AVC. Le chat va perdre énormément de poids puisqu’il continuera a subir les symptômes de la maladie sous sa forme entérite (diarrhées, vomissements…). L’autre forme de la PIF (forme sèche) quant à elle va infecter les reins, le foie, la vue et l’ensemble du système nerveux du chat. Cela se traduit par de l’insuffisance rénale, des vomissements répétés, des néphrites, des tremblements, cela peut aller jusqu’à la paralysie chez certains chats.

Comment traiter l’infection au coronavirus chez le chat ?

La forme entérite du virus sera principalement traitée avec des antidiarrhéiques. Il faut que le chat boit beaucoup pour éviter de se déshydrater. C’est une forme très bénigne et le chat sera rapidement de retour sur ces pattes.

Pour la PIF, c’est différent. Si votre chat est diagnostiqué avec cette variante du coronavirus, votre vétérinaire sera sans armes puisqu’il n’existe aucune solution pour soigner l’animal. Certains chats (en meilleure santé) vont parfois s’en sortir. Ils resteront très affaiblis et meurtris par cette maladie. Le vétérinaire pourra uniquement soulager les douleurs du chat pendant l’infection avec des antibiotiques, des interventions pour retirer le liquide de l’abdomen, des cachets de cortisone…mais il faut se faire à l’idée que la solution la plus souvent pratiquer à la fin des traitements reste l’euthanasie.

retirer epanchement par acte chirurgical

Peut-on prévenir l’infection du coronavirus chez le chat ?

Comme pour l’être humain, lorsqu’un cas est décelé, il est indispensable de mettre à l’isolement la bête. Pour protéger les autres chats, l’isolement d’un cas infecté est important, car le virus se propage par la salive, les selles et les éternuements. Le coronavirus est extrêmement contagieux et il impactera tout votre élevage si vous ne faites rien. Si vous possédez plusieurs chats à la maison, c’est identique, il faut isoler l’animal et éviter tout contact avec les autres chats ou même les chiens.

Est-ce que le chat peut vous transmettre ce virus ?

L’OMS indique qu’il n’y a pas d’indications précises sur le fait que le nouveau coronavirus puisse contaminer les animaux de compagnie tels que le chat et le chien. Des études sont en cours sur le sujet mais pour le moment, l’Organisation Mondiale de la Santé indique que le virus se propage de manière interhumaine principalement. Pourtant, un cas de 2019-nCoV a été détecté sur un chien et sa propriétaire sexagénaire en Chine au début de l’épidémie.

La prudence reste de mise et dans le cas où votre chat a été en contact avec une personne infectée, il est très recommandé de consulter votre vétérinaire afin de vérifier son état de santé et ainsi vous assurer qu’il ne développe pas de symptôme du Covid-19.

 

Modif avril 2020 : Comme nous avons pu le voir sur certains forum, certains vétérinaire commence à se plaindre de consulter des chats (et des chiens) présentant des brûlures au niveau des coussinets…Ces brûlures sont le résultat de l’application de gel hydroalcoolique sur les pattes des animaux. N’AYEZ EN AUCUN CAS recours à cette pratique, c’est très dangereux. Si vous êtes inquiet, ne laissez tout simplement plus sortir votre chat mais ne le maltraitez pas de la sorte. Ne cédez pas à la panique et agissez avec intelligence et respect.

Pour marque-pages : Permaliens.

2 Commentaires

  1. Très bon site web, continuez ce beau travail ! Merci beaucoup !

    • Merci à vous, ce contenu est fait pour vous donc tant mieux si vous êtes satisfait de nos articles sur nos amis les chats.
      En cette période très curieuse nous nous devions de rassurer les propriétaires de chat sur ce virus.
      Encore une fois, il n’existe aucune preuve de la transmission du chat à l’homme même si, comme l’indique cet article de science et avenir un cas a été référencé récemment mais il s’agit très probablement d’un transfert humain/chat et non l’inverse.
      Restons prudent mais n’abandonnons pas les bêtes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *