Un chat n’est pas un jouet !

maltraitance chatonNous sommes trois mois après les fêtes de Noël et bon nombre de foyers ont vu arrivé pour le plus grand plaisir des grands et des petits une boule de poil beaucoup trop mignonne pour pouvoir être une corvée…

Oui, mais voilà, les mois passent, et ils passent vite, le chaton apprend, mais lentement. Et votre patience est mise à rude épreuve. Comment résister ? Comment expliquer et gérer ? Et surtout comment ne pas maltraiter ce petit être si mignon sur lequel vous avez parfois envie de dessiner deux petites cornes de diable, Chat Quotidien vous présente quelques astuces pour rendre l’apprentissage ludique et amusant.

Comment gérer nos émotions ?

La première chose à avoir en tête est la gestion des émotions. Quelle soit en magasin ou chez l’éleveur lorsque vous vous retrouvez face à la portée de chaton tous plus mignons les uns que les autres, soyez raisonnable, s’il y a déjà plusieurs chats à la maison ou si c’est uniquement pour faire plaisir à votre enfant, alors soyez patient et prenez le temps de la réflexion puisque rappelez-vous :

  • un chat a un coût réel. (soin vétérinaire, matériel, entretien, nourriture)
  • un chaton consomme beaucoup de votre temps libre au début, mais aussi dans le temps
  • un chaton n’apprend pas vite et apprend en se trompant et en commettant des erreurs
  • un chaton n’est pas une peluche qu’on jette ou qu’on boude au boude d’une semaine

On pourrait étendre la liste. Et vous devez être capable de répondre rapidement à ces questions pour déterminer avec précision si vous, et votre foyer, êtes réellement prêt à accueillir une petite boule de poils entre vos murs.

Ces petits rappels peuvent aussi être communiqués à vos enfants afin qu’ils prennent conscience que l’animal n’est -et ne sera- pas un jouet, qu’il a une vie et que l’on la lui souhaite bonne et pleine d’attention bienveillante. Il est largement préférable de gérer une petite crise de quelques minutes avec votre enfant plutôt que lui passer un caprice en magasin et vous retrouvez avec un chat que vous ne souhaitiez pas et que vous allez finir par abandonner.

Faire comprendre à votre entourage que le chaton n’est pas un jouet.

Les nouveaux propriétaires de chat sont malheureusement souvent confrontés à cette problématique. Certaines personnes peuvent vraiment perturber votre chat sur le long terme avec des attitudes très déplacés.

Ce n’est déjà pas évident de faire comprendre aux enfants qu’un chaton n’est pas une peluche. C’est encore plus compliqué avec des adultes qui vont vous répondre « mais c’est qu’un chat, il va s’en remettre » après avoir couru après sans ménagement. Vous avez deux possibilités : changer d’amis ou leur faire comprendre que les animaux ont une sensibilité et un petit cœur.

Votre entourage doit être conscient et respecter le choix de votre foyer d’accueillir un nouveau pensionnaire. On parle d’ailleurs plus souvent d’adoption que d’acquisition puisqu’un animal, lorsqu’il arrive chez vous, ne vient pas pour une nuit d’hôtel (sauf si vous aidez un ami), mais bien pour s’installer chez vous, pour une durée supérieure, on vous le souhaite, à 10 ans.

Pour les foyers avec des enfants, il est très important d’écouter l’avis de chacun et de s’assurer que l’ensemble de la famille est en harmonie pour l’arrivée du chat. Il faut bien avoir en tête qu’il sera mignon, mais également qu’il amène avec lui tout un tas de devoirs et de responsabilités. C’est un atout, il permet généralement de responsabiliser les enfants, c’est l’occasion de mettre en place des roulements pour la nourriture, les soins de brossage ou encore un nettoyage de la litière du chat. D’ailleurs concernant ce point, nous vous conseillons vivement la litière Omega Paw qui est autonettoyante et accessible. Elle permet un nettoyage par basculement et cela rend le nettoyage amusant pour les enfants.

Avec les adultes, mettez-les en situation et laissez les imaginer la configuration inversée, le chat qui leur court après. Et surtout rappelez leur de ne pas venir pleurer lorsqu’ils se seront fait mordre ou quand ils seront les seuls à ne pas pouvoir s’approcher du chat lorsqu’il sera plus grand. La meilleure option est vraiment de vous éloigner de ces personnes qui prennent les animaux pour des jouets. Ou de ne plus les laisser s’approcher de votre chaton.

Privilégiez les personnes bienveillantes et douces, c’est très important surtout lorsque votre chaton est par nature craintif. N’oubliez jamais non plus que votre chaton vient de subir un traumatisme, la séparation avec la portée et sa mère. Ce n’est pas facile alors si en plus il est tous les jours secoué et acculé, on se rapproche de la maltraitance.

Comment ne pas tomber dans la maltraitance du chat ?

L’adoption d’un chaton demande de la patience et de l’organisation, il faut avoir préparé le terrain comme nous vous l’avons déjà dis lors d’un précédent billet. Il faut donc beaucoup de patience, surtout quand le chaton fait « des bêtises ». Chez Chat Quotidien, nous préférons le terme « d’expériences », le chaton fait un tas d’expériences, lors de son arrivée dans le foyer et aussi lorsqu’il commence à prendre ces aises. Il est préférable d’éviter de le punir physiquement. Le rapport de force entre un humain adulte et un petit chaton étant clairement défavorable, vous risquez de lui faire vraiment mal surtout si vous êtes régis par une émotion forte (comme lorsqu’il a cassé le vase en céramique d’une valeur financière et émotive inestimable, oui, c’est un cliché).

Il faut aussi de l’organisation, il faut que le terrain soit adapté au chaton, qu’il possède sa litière, son coin repas, ses jouets et son dortoir. Un petit perchoir en top confort. Il est toujours préférable d’avoir prévu l’arrivée du chaton, tout le monde sait ce qu’il a à faire et où il doit aller. Cela simplifie la vie en communauté les premiers jours et cela vous aidera par la suite. Par exemple, plutôt que de réprimander votre chat par une violence physique, vous le privez d’accès à son arbre à chat. Ou vous ne lui proposer plus de pâté pendant quelques jours, mais uniquement des croquettes.

Ne le privez pas de repas ou d’endroit où faire ses besoins. Cela revient à des violences physiques envers votre chaton, c’est tout ce qu’on souhaite éviter. La maltraitance des animaux commence par ces gestes  là.

Nous ne le répéterons jamais assez, les animaux ne sont pas des jouets, même s’ils sont petits et mignons et qu’en général, ils se laissent faire.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *