Mon chat vomi régulièrement : faut-il s’inquiéter ?

vomissement chat solutions

Lorsque vous vous levez le matin et que vous constatez une belle trace sur le parquet ou le carrelage, que vous vous approchez et que vous comprenez qu’il s’agit de vomi…Vous vous interrogez. Mais, lorsque vous entendez votre chat déglutir derrière le canapé en toute discrétion – selon lui – là, vous comprenez que ce vomi n’est pas une simple boule de poils et qu’il y a peut être autre chose. Voyons dans notre billet les causes classiques provoquant des reflux gastriques et des vomissements chez le chat, s’il faut ou non s’en inquiéter et emmener Minet chez le véto.

Quelques raisons qui peuvent faire vomir le chat.

En effet, il y a des cas où il n’y a pas vraiment lieu de s’inquiéter outre mesure (sauf si cela dure dans le temps) des vomissements du chat. C’est le cas pour le reflux de boule de poil ou lorsque le chat a été trop gourmand avec ses croquettes. Et à contrario, il existe des cas plus inquiétants de vomissement, même si, généralement, ils sont accompagnés d’autres symptômes.

Le vomissement de boules de poils chez le chat (vigilance).

Vous le savez, lorsque le chat se nettoie, il le fait en se léchant le poil. Forcément, en réalisant cette action, il avale malgré lui des poils. Comme la nature est bien faite, ses poils s’agglutinent dans son estomac (c’est naturel et sans réel danger) et finissent par former ce que l’on nomme des boules de poils. Le nom exact de ce phénomène est appelé « trichobézoards », un nom un peu barbare et on comprend assez vite que l’on préfère parler de boules de poils.

le nettoyage du chat à l'origine des boules de poils

Ces trichobézoards finissent par gêner le chat, et plus précisément, cela lui cause de petites irritations gastriques au niveau de son tube digestif. Alors, tout naturellement le chat va se faire vomir pour expulser de son estomac ses boules de poils. Il n’est pas rare de retrouver dans ce vomi des résidus alimentaires. Si les vomissements sont aléatoires dans l’année et plutôt rares, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de ce type de vomissement chez les félins.

Par contre les trichobézoards qui sont directement liés à l’ennui ou à une inactivité qui dérange le chat (il se lèche constamment sans raison car il s’ennuie) eux peuvent créer un danger pour la santé de votre chat. C’est identique lorsque le chat est en pleine mue et qu’il perd ses poils, les boules de poils seront plus fréquentes et ce n’est pas bon puisque le chat peut rencontrer des difficultés à évacuer les boules de poils. Mais, nous verrons par la suite qu’il existe des solutions plutôt simple pour éviter les boules de poils pendant une mue de chat.

Si un trichobézoard se bloque et n’est pas correctement évacué par l’animal, il peut rencontrer des complications avec la digestion. Dans les cas les plus graves de trichobézoards, le vétérinaire peut faire une entérotomie. Dans cette situation, il est important de réagir assez vite pour que le chat ne souffre pas et s’en sorte sans difficulté. Plus vous ferez traiter votre chat rapidement, moins les complications se feront sentir.

Mais rassurez-vous, les boules de poils créaient très rarement ce type de problématique chez le chat.

La nourriture du chat et particulièrement les croquettes.

Parfois, le chat va rendre sa portion de croquette. Le cas le plus fréquent du vomissement de la nourriture chez le chat est simple, c’est que le chat s’est précipité sur sa nourriture, qu’il a englouti voracement et pas suffisamment mâché. L’autre cas possible est qu’il a beaucoup trop mangé de croquettes. Cela conduit dans les deux scénarios à une indigestion de la nourriture.

différentes croquettes selon l'âge du chat

Concernant les croquettes, il faut aussi savoir qu’un chaton n’arrivera pas à manger des croquettes pour chat adulte bien trop volumineuse pour lui. Un chaton peut très facilement vomir puisque son tube digestif et son estomac sont beaucoup plus petit. Un chaton atteint très rapidement un niveau de satiété élevée, mais il est également assez gourmand et n’arrive pas à se réguler. Le risque de vomissement chez le chaton est assez élevé et assez souvent lié à la nourriture (qu’il pique à sa mère par curiosité). Lorsque vous avez des chatons à la maison et qu’ils sont sevrés, il convient de surveiller leur alimentation de près.

Concernant le lien entre la nourriture et les vomissements, il existe un dernier cas lié au changement de croquette brutale. La digestion du chat sera troublé et le félin peut alors rencontrer des difficulté à digérer et avoir des reflux.

Pour ces trois cas liés à la nourriture du chat, nous vous invitons à lire jusqu’au bout pour découvrir les solutions pratiques à mettre en place pour éviter les vomissements liés à la nourriture du chat.

Le cas de l’intoxication/allergie alimentaire

L’intoxication alimentaire se produit lorsque le chat mange un ingrédient rassi, lèche des produits d’entretien, mange les branches du sapin ou fait le curieux en ouvrant une boite d’anti-parasite. Il s’agit, comme pour les enfants, de cas qui peuvent être très dangereux. C’est pourquoi les produits ménagers ou les pesticides doivent être hors de porté des animaux de compagnie. Lorsque le chat ingère ce type de produit, son organisme va se défendre et il va alors vomir un peu partout et assez fréquemment.

Le cas est assez similaire lorsque le chat développe une allergie alimentaire.

Dans le cas d’une intoxication ou d’une allergie, il n’existe pas de solution simple. Il est impératif de se rendre chez le vétérinaire le plus rapidement possible.

Les virus et maladie chronique

Le chat peut, comme les humains, être attaqué par un virus comme le virus de la gastro-entérite. Comme chez l’Homme, le virus va créer une grosse inflammation de l’estomac ou des intestins de l’animal qui provoquent selon les cas des vomissements répétés ou de la diarrhée. Lorsque le chat est atteint par un virus, généralement les vomis ont une couleur acide (lié à l’acide gastrique présent dans l’estomac). Le vomi sera alors vert ou jaune, avec beaucoup de bile et peu d’aliments.

Certaines maladies chroniques peuvent causer des vomissements, c’est par exemple le cas de l’anxiété chez le chat ou de l’insuffisance rénale. Les vers dans l’intestin aussi peuvent créer des vomissements fréquents.

Il existe des solutions pour la plupart des vomissements, mais sachez que le vomissement chez le chat n’est pas le point le plus important concernant la santé du chat. Il peut donner un premier signe ou un signe final selon les cas. Voyons déjà quelques solutions pour les cas présentés ci-dessus. Ensuite, nous aborderons certains symptômes importants à surveiller chez le chat pour vérifier son état de santé.

Les solutions à mettre en place pour éviter les cas de vomissements présents chez le chat

Afin de régler les problèmes de vomissement chez le chat, si vous avez correctement identifié la source, vous pouvez mettre facilement en place certaines actions présentées ci-dessous.

Concernant les problématiques autour des boules de poils

Vous pouvez limiter la formation de boules de poils en donnant une alimentation spécifique à votre animal. Soit directement des croquettes avec certaines particularités qui vont agir sur la densité du poil. Soit, en proposant des compléments alimentaires comme la levure de bière à votre chat afin de nourrir son poil et le rendre moins volatile.

Lorsque le chat mue, brosser deux fois plus votre chat pour lui permettre d’avoir le minimum de poils dans la gueule lorsqu’il se nettoie. Et au quotidien, brosser régulièrement votre chat permet de diminuer de manière drastique la formation de boules de poils.

Quelques solutions simples à mettre en place afin d’éviter les vomissements du chat lié à la nourriture.

Afin d’éviter le vomissement lié à la gourmandise, il est conseillé d’opter pour une petite gamelle de croquette ou alors d’un distributeur de croquette qui va répartir la nourriture au fil de la journée. Impossible pour le chat de trop manger si la quantité est limitée dès le départ.

Pour les chatons, il faut surveiller ce qu’il mange, le houspiller ou le chasser lorsqu’il tente de manger les croquettes de leur maman ou des autres chats adultes.

Pour le changement de croquette, il n’est pas impossible. On peut changer la nourriture d’un chat. Par contre, il faut commencer par réaliser un mélange de 70% d’anciennes croquettes avec 30% de nouvelles. Pendant 2 ou 3 jours, cela permet d’assurer que le chat réagit correctement aux nouvelles croquettes. Par exemple, il arrive que vous retrouviez dans la gamelle uniquement des nouvelles croquettes, signe que le chat n’apprécie pas la nouvelle variété proposée.

Si le changement se passe bien, vous passez à 50/50 puis à 30/70 pour finir par ne proposer que les nouvelles croquettes. Cette solution est clairement conseillée pour les chats adultes ou plus vieux qui ont leurs habitudes et leurs goûts.

chat malade chez le vétérinaire apres vomissements répétés

Quelles solutions pour un chat atteint de la gastro ?

Comme pour nous, la solution passe par l’hydratation du chat. Il est impératif de faire boire votre chat, même s’il vomit juste après. En complément, il faut essayer de lui fournir des forces avec quelques aliments liquides ou broyés pour simplifier sa digestion. Demandez conseils à votre vétérinaire avant de lui administrer une solution buvable hydratante. Le cas de la gastro est fréquent chez les chats qui sortent, moins chez les chats d’intérieur. Les symptômes durent entre 1 et 3 jours maximum. Si le chat est encore malade au bout de 3 jours, rendez-vous chez le véto !

Consulter un professionnel

Si la source n’est pas clairement identifiée ou que vous avez un doute. Ou encore si vous avez fait le nécessaire mais que les vomissements ne s’arrêtent pas, n’hésitez pas à prendre contact avec votre vétérinaire. Parfois, même les assistants peuvent vous donner des pistes avant de prendre un rendez-vous.

vérification de la santé de mon chat après vomissement

Comment vérifier l’état de santé de mon chat ?

Au-delà du vomissement, d’autres symptômes doivent vous mettre en alerte concernant la santé de votre chat. C’est encore plus vrai lorsque le chat vomi et présente des symptômes tel qu’une fièvre, un refus total de s’alimenter, un isolement accompagné de miaulement roques et alertes. Voici une liste de comportements ou actions qui doivent impérativement attirer votre attention et qui, malheureusement, ne présage rien de bon concernant votre chat :

  • les 3 cas évoqués : isolement avec miaulements étranges, fièvre et refus de manger.
  • une perte de poids
  • une absence d’utilisation de la litière
  • une perte d’alimentation et des vomissements réguliers
  • des vomissements accompagnés de sang
  • une halène sèche et des gencives blanchâtres (ou jaunâtres)
  • un chat qui boit tout le temps
  • des hauts-le-cœur réguliers sans vomissements

Les bons réflexes lorsqu’on est en présence d’un chat qui vomit ?

La situation n’est jamais agréable et le propriétaire attentionné se posera fatalement une série de questions concernant la santé de son chat. Dans les premiers temps, il est assez inutile de paniquer et d’alerter la terre entière. Suivez les quelques conseils que nous proposons dans un premier temps :

  • Gardez un œil sur votre chat.
  • Laissez-le tranquille lorsqu’il vomit et ne lui crié pas dessus, il est malade.
  • Analyser (pas au microscope non plus) son vomi.
  • Poser vous des questions sur les récents changements dans son quotidien, dans son alimentation.

Bien souvent, rien qu’en regardant un peu les actions de votre chat, en regardant la composition du vomi et en vous posant des questions sur les changements récents, vous trouverez la source des vomissements. Si ce n’est pas le cas et que les vomissements s’étalent sur plusieurs jours, nous nous répétons, mais il est temps d’appeler votre vétérinaire.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés