Comment faire pour déstresser un chat ?

mon chat est stressé que faire

Le stress chez le chat est un état beaucoup plus fréquent qu’il n’y parait. Pourtant, on identifie assez régulièrement la paresse, le calme et la décontraction aux chats. Alors qu’en est-il ? Comment savoir si votre chat est victime de stress ? Quelles sont les solutions simples pour éviter le stress chez le chat ? Et pourquoi il est important de réagir lorsqu’on suspecte un stress chez le chat ? Découvrez nos recherches sur le sujet.

Comment identifier le stress chez le chat ?

Le plus facile reste la visite chez le vétérinaire ou l’analyse d’un comportementaliste félin. Mais en pratique, on constate 5 grandes causes de stress chez les chats adultes :

  • le partage de territoire dans une même demeure
  • l’ennui et l’inactivité
  • les changements de lieu de vie ou de mobilier trop réguliers
  • les réprimandes excessives
  • la peur de l’abandon

chaton paniqué

Selon leurs personnalités, les chats vont plus ou moins montrer leurs états de stress. Il est plus difficile de constater le stress chez un chat déjà naturellement craintif. Alors que pour un chat expressif et très présent, il sera plus simple de constater un changement brutal de comportement.

Certains signes doivent cependant vous mettre sur la voie :

  • la propreté : un chat stressé est souvent beaucoup plus négligeant.
  • le léchage excessif : le chat stressé peut avoir des crises et se lécher soudainement et toujours au même endroit.
  • le marquage urinaire : surtout pour les mâles non stérilisés qui vont marquer toute votre habitation pour rien.
  • l’agressivité : envers les autres animaux, les enfants ou même ses maîtres. Un chat stressé feule pour rien également.
  • l’absence : votre chat est toujours caché dans un coin.
  • l’appétit : peu ou trop d’appétit sont deux signaux de stress chez le chat.
  • le déplacement : un chat toujours le ventre au sol ou en raz motte et constamment sur ses gardes signal un état de stress.
  • les miaulements répétés lorsque vous rentrez : le chat vous signal par ses nombreux miaulements qu’il avait l’impression d’être abandonné.

Parfois, plusieurs de ses états se manifestent en même temps. Si votre chat n’a jamais présenté d’état similaire, il faut très vite consulter un vétérinaire car cela peut couvrir une maladie. Mais, en complément, vous pourriez tenter de mettre en place des actions simples et parfois diablement efficace pour réduire le stress chez le chat.

Quelles solutions douces existent pour limiter le stress d’un chat ?

Créer un rythme alimentaire

L’une des principales causes de grand stress chez le chat est le rythme alimentaire. Certains propriétaires pensent que les miaulements stridents d’un chat lorsqu’on lui apporte sa gamelle de croquettes ou de nourriture pour chat est un signe de satisfaction ou de remerciement…Il n’en est rien ! Bien au contraire, ces miaulements sont un signe de stress. Le chat a faim mais surtout, il a très peur de ne pas avoir à manger. Ce qu’il faut impérativement connaitre sur le chat c’est que c’est, d’instinct, un chasseur. Comme tous les carnivores, il chasse pour se nourrir et il mange quand il a faim. Proposer un ou deux repas par jour à son chat ne fait que lui causer un énorme trouble mental et instinctif !

La solution consiste à avoir continuellement des croquettes ou sa nourriture habituelle à disposition. C’est pourquoi les distributeurs de croquettes sont préconisés par la plupart des vétérinaires. Un chat peut, de lui-même, aller 20 ou 30 fois à sa gamelle par jour, et y manger quelques croquettes ou plus s’il sent qu’il a faim. La seule raison de limiter la nourriture et les repas pour un chat est lorsqu’il présente des signes d’obésité, dans ce cas uniquement il faudra le nourrir différemment.

Si vous faites partie des propriétaires qui rationne – certes sans le savoir – leur chat, alors cessez ce rythme et mettez à disposition de votre animal de la nourriture en libre accès. Vous constaterez qu’en quelques jours seulement votre animal sera moins stressé.

chat qui se sent mieux après période de stress

Avoir un coin litière au calme

C’est une affaire de caractère. Certains chats ne sont pas déranger ou stresser lorsque leur maison de toilette est dans un couloir avec du passage ou dans la cuisine. Alors que d’autres sont très craintifs dès le moindre bruit. Encore une fois, il faut avant tout apprendre à connaitre les spécificités de votre animal de compagnie.

Une litière, qu’elle soit équipée d’une système de nettoyage automatique ou non, qu’il s’agisse d’un simple bac ou d’une maison de toilette fermée, devrait toujours être située loin du coin repas de l’animal et surtout, elle doit être au calme. Et c’est parfois un problème avec les litières autonomes…

En effet, une litière autonettoyante peut être source de stress chez le chat, surtout si celle-ci est bruyante lorsque le mécanisme s’active. En soit, il existe heureusement des litières autonettoyantes avec un mécanisme manuel qui permettent de réaliser le nettoyage de la litière de manière rapide et simple, tout en préservant le calme pour l’animal. Il suffit de faire le nettoyage lorsque le chat n’est pas là ou qu’il dort suffisamment loin pour éviter de le brusquer.

De même, pour les modèles de maison de toilette autonome les plus élaborées, une configuration est possible afin d’éviter que le système de ratissage se mette en marche alors que le chat est toujours dans les parages. Bien entendu, il faudra compter un budget plus élevé pour s’équiper d’un tel mécanisme.

Pour résumé, ne croyez pas que l’emplacement de la litière n’a pas d’effet sur le stress du chat, au contraire, si le chat n’est pas tranquille lorsqu’il fait ses besoins, il va naturellement être aux aguets, car lorsqu’il fait ses besoins, le félin est concentré et il est instinctivement vulnérable. Un mauvais geste ou un bruit qui l’effraie peuvent lui briser sa confiance en lui ou en vous. Et alors c’est un cercle infernal pour lui redonner confiance, surtout s’il s’agit d’un chat d’intérieur.

Laisser sortir le chat

Un éternel débat entre les différents propriétaires de chat. En effet, on pense bien différemment selon qu’on vive dans une ville très peuplée ou dans un petit village de campagne. Le chat qui sort n’a pas du tout la même vie et les risques sont complétement différents.

Les chats d’appartement par exemple, sont beaucoup plus stressé que les chats qui vivent dans une belle et grande maison en ville. C’est encore différent lorsque le chat dispose d’un jardin – et donc d’un territoire propre – et celui qui doit directement se rendre sur les toits pour se promener.

Quoiqu’il en soit, il est évident qu’un chat qui sort est moins stressé qu’un chat qui reste enfermé. La raison est très simple, il se dépense beaucoup en étant dehors et il utilise ses sens. Cependant, certains chats peuvent ne pas accepter de sortir. En effet, le chat est un félin et il aime avoir son propre territoire. En ville, où il y a une surpopulation de chat sur les toits et il peut y avoir beaucoup de combats de rue et votre chat peut être confronté à plus fort que lui. Dans ce cas, la sortie va lui causer plus de stress même si le chat est assez malin et utilise son odorat afin d’éviter le caïd du quartier.

Autres astuces pour déstresser un chat

Lorsque votre chat présente un état de stress, des modifications de son environnement proche peuvent vraiment l’aider à le surmonter. Les conseils complémentaires sont les suivants :

  • éviter de réprimander le chat,
  • donner un aliment premium sous forme de pâtée en complément des croquettes,
  • augmenter sa consommation d’eau (fontaine à eau par exemple),
  • ajouter des lieux de distractions comme des lieux où grimper et des lieux d’observation ou de repos en hauteur (arbre à chat, meubles, coussins spécifiques…), mettre à disposition des griffoirs,
  • laisser la télévision ou la radio allumée en l’absence des propriétaires (pour prévenir du sentiment d’abandon),
  • passer plus de temps avec le chat (jouer plus, séances de caresses, brossage, discussion avec le chat)
  • lorsqu’il y a plusieurs animaux dans le même foyer, essayer de comprendre et de diminuer les conflits. D’abord entre les chats, puis ensuite avec les autres animaux

Ces actions ne doivent pas avoir lieu en simultané au risque de perturber encore plus l’animal. De même qu’il est assez intéressant de mettre en place ces différentes astuces en prévention d’un stress. Tous ces éléments ont pour but de rendre meilleure la vie du chat à la maison, il vaut la peine de s’y consacrer avant que le stress ne se présente au chat.

Pourquoi faut-il intervenir lorsqu’un chat est stressé ?

Il est impératif de venir en aide à un chat stressé puisqu’il sera incapable de trouver des solutions seul. Et lorsque le chat est stressé, c’est sa vessie qui sera la plus visée par son état de stress. Votre chat peut attraper ce que l’on appelle la cystite interstitielle chronique. Ce qu’il faut retenir de cette maladie chronique chez le chat c’est qu’elle fragilise l’ensemble du système immunitaire du chat et qu’il peut plus facilement contracté d’autres maladies, tel qu’une maladie des reins ou d’autres maladies infectieuses.

Le stress peut rendre votre chat vraiment malade. Il faut rester vigilant et éviter les sources de stress pour augmenter son bien être.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés