Comment soulager l’anxiété du chat ?

stress et anxiete chat

Le stress est une maladie fréquente chez les félins. Nous avons été soumis à de brusque changement de rythme de vie avec le confinement. Puis maintenant avec le dé-confinement. Alors, quels impacts peuvent avoir l’ensemble de ces changements sur les chats ? Comment se manifeste l’anxiété chez le chat ? Et comment soulager ce stress chez le chat ? Nos réponses dans notre article.

Stress chez le chat, les impacts avec le confinement.

Le chat est un être rempli d’habitude et qui n’aime pas spécialement le changement. Même si ce n’est pas la première chose à laquelle on pense, le fait d’être constamment à la maison, avec les enfants, a pu troubler le chat, ses habitudes de sommeil (le chat se repose beaucoup la journée), sa tranquillité, son alimentation, son hygiène. Par exemple, un mauvais placement de la litière cumulée à une présence constante peut créer un stress conséquent chez le chat. Les enfants qui court et joue peuvent faire peur à un chat qui a l’habitude d’être seul tout les jours…et il existe beaucoup d’autres situation très stressante pour nos amis les chats.

A l’inverse, du jour au lendemain le chat va, de nouveau, se retrouver seul avec le dé-confinement. Les repas seront servi plus tard. Fini les câlins sur le canapé en début d’après-midi ou sur les genou de son propriétaire lorsqu’il était assis au bureau en télétravail. La fin d’une présence parfois plus que réconfortante. Chaque individu félin aura une réaction qui lui sera propre cependant, il est important de savoir comment détecter les problématiques liés au stress chez le chat et savoir comment y remédier facilement.

Découvrez une sélection de produits permettant de soulager le stress d’un chat

 

traiter le stress du chat

Comment se caractérise le stress chez le chat ?

Le stess se manifeste d’autant de manière qu’il y a de personnalité chez le chat. Or, on peut tout de même remarquer des symptômes universels en fonction de l’attitude du félin :

  • Augmentation de l’agressivité : si votre chat est habitué à être calme et docile, le stress peut le rendre agressif. Lorsque cela se produit, le chat peut se mettre à cracher ou à siffler, à mordre, à se gratter, à refuser tout contact ou même à hérisser les poils sans raison apparente. Ses pupilles sont souvent dilatées et très fixes.
  • Miauler fréquemment : Si le chat communique beaucoup en miaulant. Les miaulements longs, bruyants et plutôt violents sont souvent un signe de stress.
  • Léchage compulsif et trop fréquent : S’il se sent stressé ou déprimé par l’ennui, le chat a tendance à lécher de manière compulsive, principalement au niveau des pattes. S’il se lèche également le ventre ou la queue lorsque vous le touchez, cela peut être un signe de grand stress chez lui. Ce comportement peut entraîner une perte massive de poils dans les zones léchées et une irritation, qui se traduit par ensuite par l’apparition de croûtes sur sa peau.
  • Augmentation de l’anxiété : Le chat stressé est généralement anxieux. Il a peur du moindre petit bruit, développe des phobies et peut réagir par un changement soudain de comportement. Cette peur peut l’amener à se mutiler en mordant sa peau ou en arrachant des touffes de fourrure, mais il peut aussi ingérer n’importe quel type d’objet, ce qui peut être très dangereux.
  • Un léchage compulsif : lorsqu’il se sent stressé ou qu’il déprime par ennui, le chat a tendance à se lécher compulsivement, principalement les pattes. S’il se lèche également le ventre ou la queue lorsque vous le touchez, il peut s’agir de stress. Ce comportement peut conduire à une perte en masse des poils dans les zones léchées et à une irritation entraînant la formation de croûtes.
  • Incontinence et malpropreté : le chat stressé commence généralement à déféquer en dehors de la litière. Utilisé une litière autonettoyante sans couvercle est souvent recommandé. En signe de malaise, il a tendance à uriner là où on peut le voir.
  • Marquage des griffes : dérangé, le chat stressé a le sentiment de ne plus contrôler ou reconnaître son environnement. Il doit le marquer et se met ensuite à gratter verticalement sur de grands meubles et sur les murs.anxiété chat
  • Le développement des maladies infectieuses : Lorsque le corps du chat est stressé, il sécrète des hormones qui interfèrent avec le bon fonctionnement des globules blancs, les cellules qui protègent l’organisme. Cela rend le système immunitaire du chat plus vulnérable et plus enclin à développer des maladies infectieuses. Si ces maladies réapparaissent, cela peut être un signe de stress chronique.
  • Les troubles alimentaires : Face au stress, le chat peut avoir des troubles alimentaires radicalement différents. Certains perdent leur appétit et refusent de manger. D’autres deviendront des mangeurs compulsifs et vomiront tout immédiatement.
  • L’apparition de tocs (troubles obsessionnels compulsifs) : Le chat anxieux et stressé peut développer des tocs, tels qu’un comportement hyperactif soudain et répété, des gestes constants, il peut rester immobile pendant des heures, courir après sa queue ou commencer à toucher un objet pendant plusieurs minutes.
  • Refus d’être caresser : le chat stressé essaie souvent d’éviter tout contact, en particulier les caresses. Si vous insistez, elle peut devenir agressive et vous avertir en pointant ses oreilles vers l’arrière.

Quelles sont les conséquences du stress chez les chats ?

En raison de l’un de ces troubles, le chat peut subir un stress naturel et temporaire. Il n’y a pas lieu de s’en inquiéter. Toutefois, si vous constatez que ces situations et ces troubles du comportement se produisent de manière répétée et que votre animal semble être dans un état d’inquiétude ou d’anxiété constant, il est important de consulter rapidement le vétérinaire.

La vessie est un organe important en période de stress, c’est pourquoi votre animal de compagnie se comporte souvent de manière malpropre. Le stress chronique peut entraîner le développement de maladies des voies urinaires. En outre, le système immunitaire du chat devient plus sensible aux maladies infectieuses en raison de la surproduction de cortisol dans l’organisme, liée au stress.

Comme vous pouvez le constater, laisser le stress s’installer est dangereux pour la santé de votre animal. Il est important de trouver une solution rapide pour le soulager avant que le désordre ne devienne trop profond.

Vetoquinol Gélules Anti-Stress pour Chat/Petit Chien 75 MG
  • Le Xylène possède une excellente innocuité, il est sans accoutumance et sans effet rebond. La réponse est rapide et démontrée dès le 7ème jour d'administration.
  • 100 gélules de 75mg
  • Boîte de 100 gélules
  • Package dimensions (H x L x W 6.0 centimeters x 14.0 centimeters x 7.0 centimeters

Comment réduire le stress chez les chats ?

mon chat stresséSi vous remarquez les premiers symptômes de stress chez votre chat, consultez immédiatement votre vétérinaire.

Le vétérinaire s’assurera d’abord que votre chat n’est pas malade ou blessé. Si elle est en bonne santé, elle soupçonnera une cause comportementale.

Votre vétérinaire peut alors vous aider à trouver la cause de l’anxiété de votre chat ou vous orienter vers un thérapeute du comportement. Cela permettra d’introduire des mesures ou des traitements appropriés pour réduire le stress.

Un traitement avec des compléments naturels ou des phéromones calmantes peut réduire l’anxiété de votre chat. Si votre vétérinaire l’estime nécessaire, il peut vous prescrire des médicaments.

Faire les bonnes choses et avoir les bons réflexes lorsque vous constatez un stress chez le chat :

En même temps, nous vous conseillons de choisir les bons gestes pour réduire ou du moins ne pas aggraver le stress de votre animal.

  • Donnez-lui plusieurs petites rations alimentaires par jour si l’anxiété est d’ordre nutritionnel. Soyez régulier et donnez toujours à votre animal la même nourriture, de préférence de même qualité, pour répondre à ses besoins nutritionnels quotidiens.
  • Evitez de le punir s’il fait preuve de stress, afin de ne pas aggraver son anxiété.
  • Assurez-vous qu’il ait toujours de l’eau fraîche à disposition pour réduire le risque de miction dans l’intestin.
  • Laissez lui à disposition les jeux, les grattoirs, les cachettes et les perchoirs en hauteur.
  • Prenez le temps de jouer avec lui et consacrez-lui du temps, qu’il soit seul ou que son stress soit dû à l’arrivée d’un bébé ou d’un nouvel animal de compagnie.

Donnez à votre animal le temps de s’adapter à tout changement. Soyez patient et avancez pas à pas afin de ne pas le déranger.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *