Comment gérer les longs trajets avec son chat ?

voyager avec son chatAujourd’hui éloignons nous légèrement de la litière de notre matou préféré pour nous concentrer sur la gestion d’un long trajet avec son chat, il n’est pas simple de connaitre les bonnes méthodes et découvrir les bonnes astuces sans passer des heures à se renseigner sur internet. C’est pourquoi nous avons décidé de vous présenter un résumé concentré des bonnes pratiques et des petits réflexes à avoir tant la situation est souvent complexe pour emmener son chat en voyage.

Organisation avant le départ

Préparer l’animal tranquillement au voyage, notamment si votre chat a de la difficulté à tenir ses besoins, pour gérer d’une manière très efficace les vomissements et le stress, vous pouvez faire comme dans le temps et organiser une opération de jeûne pour votre chat. Par exemple, la veille dans l’après-midi, retirez lui la nourriture et laissez lui la boisson jusqu’au soir. Dans certains cas, il sera tout de même nécessaire de passer par un traitement à base de zylkene (tranquillisant doux sans dépendance) pour détendre et apaiser l’animal au moins deux jours avant son départ. Les tranquillisants de voyage ne doivent être utilisés que pour les animaux les plus stressés ! Demander conseil à votre vétérinaire.

La veille au soir, mettez votre chat à l’intérieur et plus particulièrement dans une pièce où il sera facile à récupérer (n’oubliez pas son bac à litière surtout !).
S’il voit les bagages ou la cage trop tôt, il peut décider d’aller se cacher et vous risquez de passer du temps à le retrouver.

Concernant les accessoires, vérifiez bien que votre caisse ou votre panier soit en bon état et surtout qu’il se referme correctement et en un seul tenant ! Il est bon de rappeler que les personnes qui perdent leur animal de compagnie le font souvent à cause de bagages inappropriés ou trop vieux.

Nettoyez avec de l’eau ou un détergent doux pour éventuellement éliminer les odeurs de stress, d’urine ou d’autres occupants précédents et aérez bien la cage pour ne pas stresser davantage le chat.

Pour plus de sécurité, mettez un collier sur l’animal avec votre numéro de téléphone avant chaque voyage.

Dans une pochette, mettez les éléments de premiers soins comme des pansements de bétadine, un arracheur de tiques, un anti-puces, ses éventuels médicaments récurrents. Joignez-y le carnet de santé de votre animal de compagnie et son passeport européen AVEC son document d’identification qui le relie au dossier du chat et donne son numéro de puce. (N’oubliez pas de numériser le document ou de le photographier en cas de perte.)
N’oubliez pas non plus de préparer les croquettes et la litière de voyage (il en existe des pliantes). Prenez une petite quantité de litière même si vous prévoyez d’en acheter sur place pendant vos vacances. À moins, bien sûr, que vous n’alliez dans un endroit où il y en a.

Pensez à prendre des sacs plastiques au cas où il y aurait des accidents de petits besoins ou achetez quelques alèses jetables à mettre dans la caisse sous le tissu ou sur le coussin par exemple (ce sont les mêmes qui servent pour les chiens qui ne sont pas encore propres), pour mieux absorber en cas de souci !

Si vous prévoyez un voyage à l’étranger, vous retrouverez sur le site service-public.fr un tableau instructif, avec les conditions pour emmener les animaux dans différents pays.

Le voyage en voiture

Dans le coffre ou l’habitacle, privilégiez l’utilisation d’une cage solide, sans bols intégrés puisqu’ils sont généralement inefficaces. Mettez une couverture, un chandail ou un t-shirt sacrifiable et nettoyable à l’intérieur afin de rassurer le chat avec votre odeur.

Placez la caisse de transport dans un endroit protégé du soleil (éventuellement mettez un écran solaire, comme pour les enfants), et ventilé, mais pas directement devant la climatisation.
La cage doit être parfaitement sécurisée en cas de freinage brusque ou d’accident. Si vous mettez une cage sur un siège, il est important de l’attacher avec la ceinture de sécurité.

Vous pouvez sortir la cage pendant les pauses et éventuellement votre chat, mais seulement avec un harnais (vous devez avoir habitué le chat auparavant) et une laisse, mais seulement si l’animal est confiant. Proposez-lui de boire dans un bol de voyage, vous pouvez aussi vous munir d’un gant que vous mouillerez à chaque pause et que vous passerez largement sur le chat, car certains chats refusent de boire et cela permet de les hydrater en douceur. Et pendant les pauses, profitez-en pour nettoyer les excréments s’il y en a.

Ne laissez jamais votre animal sortir du panier sans laisse ou harnais, rappelez-vous que les colliers sont conçus pour s’ouvrir facilement en cas d’étranglement et se détacheront si le chat tire sur la laisse. Et même si votre chat est habitué aux promenades, une aire d’autoroute ou le bord de la route n’a rien à voir avec son quartier et il sera très certainement impressionné et apeuré, dans ces moments les chats laissent leur instinct prendre le dessus et ils peuvent se mettre rapidement en danger.

Le voyage en train

Apportez un petit sac léger si vous devez marcher, des bandoulières ou des sacs à roulettes sont très pratiques. En général, l’espace sous les pieds est suffisant, mais il peut être utile de prendre un billet dans un carré plutôt qu’en duo si vous voyagez seul avec votre chat.

Concernant la SNCF : Pour un animal dont le poids ne dépasse pas 6 kg, il existe un tarif réduit. L’animal doit être transporté dans un sac ou un panier ne dépassant pas les dimensions suivantes 45 x 30 x 25 cm. Pour un chat plus grand, le prix de la réservation correspond à la moitié du prix d’un billet de 2 ème classe complet. Chaque personne peut apporter un maximum de deux paniers contenant un animal.

Si vous devez voyager à l’étranger, renseignez-vous toujours sur le transport des animaux AVANT de prendre votre billet.

Le voyage en avion

Jusqu’à un maximum de cinq kilos, votre chat sera en principe accepté en cabine s’il est dans une caisse, qui ne doit pas dépasser un certain volume, le total des trois dimensions ne dépassant pas 115 cm. Les animaux de compagnie pesant plus de 5 kilos doivent, dans des cas exceptionnels, voyager dans la soute (ventilés, chauffés et pressurisés).

Si vous ne disposez pas d’une cage conforme aux normes réglementaires, des caisses spéciales de différentes tailles, en fonction du poids et de la taille de l’animal, sont vendues dans la plupart des aéroports internationaux (à titre indicatif : dimensions allant de 69 x 51 x 49 cm à 122 x 82 x 89 cm et prix variant de 40 à 145 € hors taxes).

Si votre chat voyage en soute, prévoyez une alimentation légère et du zylken comme exigence obligatoire, afin qu’il ne souffre pas de votre absence ! Laissez-lui un chiffon avec votre odeur.
Même si vous êtes certain que votre chat voyagera avec vous, il se peut qu’il soit refusé, selon des conditions spécifiques. Prenez soin de les vérifier attentivement afin de ne pas vous faire prendre au dépourvu lorsque vous partez.

Les principales modalités de voyages

Pour pouvoir voyager dans l’UE, l’animal doit remplir les conditions suivantes :
– être identifiés par une puce électronique (transpondeur).
– L’identification par puce électronique est obligatoire, depuis le 3 juillet 2011, pour l’animal identifié à partir de cette date. Les animaux identifiés par tatouage avant le 3 juillet 2011 peuvent également voyager, à condition que leurs tatouages soient faciles à lire.
– être vacciné contre la rage (la vaccination doit être valable).
– posséder un passeport européen pour animaux de compagnie délivré par un vétérinaire titulaire d’un mandat sanitaire.

N’oubliez pas d’écouter votre chat et de vous adapter puisque chaque situation est différente selon l’animal, nous avons fait un tour d’horizon des cas standards, mais votre boule de poil est tout sauf standard !  Par exemple, certains chats sont ennuyés de ne rien voir durant les voyages (c’est le cas des chats confiants), une cage très ouverte leur plaira particulièrement, ils peuvent faire le voyage sur les genoux de leur maître avec un harnais, même s’il faut toujours se méfier de réactions vives.
D’autres chats, en général les grands miauleurs seront plus à l’aise dans une semi obscurité où ils pourront se détendre. Pour les rassurer encore plus, on peut envelopper la caisse avec une couverture ou alors s’équiper d’un sac très fermés qui garantie une bonne obscurité. Veillez à toujours conserver une bonne aération même si votre chat est toujours planqué sous les couvertures du salon, l’ambiance dans une voiture est bien différente de son salon.

Et contrairement au chien, il est préférable de ne pas solliciter le chat durant le trajet et le laisser tranquille même s’il est agité.

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un très bon voyage en bonne compagnie.

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *